Sudo pour administrer son serveur Debian

Il est très fortement déconseillé d’utiliser le compte root pour administrer son serveur Linux.

Pour donner, à un utilisateur, les droits root pour exécuter des tâches d’administration, on utilise la commande sudo.

sudo (abréviation de substitute user do, en français : « faire en se substituant à l’utilisateur »1) est une commande informatique utilisée principalement dans les systèmes d’exploitation de type Unix.

Cette commande permet à un administrateur système d’accorder à certains utilisateurs (ou groupes d’utilisateurs) la possibilité de lancer une commande en tant qu’administrateur, ou comme autre utilisateur, tout en conservant une trace des commandes saisies et des arguments.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sudo

Cette commande n’est pas installée sur Debian.

Pour l’installer, connectez-vous en root, et saisissez les commandes suivantes :

apt-get update

apt-get upgrade

apt-get install sudo

Maintenant la commande est connue du système.

Il vous faut un compte sans droit pour tester la commande sudo, la commande pour créer un compte est :

adduser sebastien

Pour configurer le sudo il y a une commande :

visudo

Dans ce fichier on peut voir que le compte root a tous les droits et que le groupe sudo a aussi tous les droits.

deux solutions pour donner les droits root à notre utilisateur :

soit rajouter dans le fichier :

sebastien ALL=(ALL:ALL) ALL

L’autre solution est de rajouter l’utilisateur au groupe sudo avec la commande :

adduser sebastien sudo

Maintenant notre utilisateur peut réaliser toutes les taches d’administration en plaçant sudo devant la commande.

Par exemple :

sudo apt-get update

Si l’utilisateur utilise la commande sudo alors qu’il n’a pas les droits, une erreur s’affichera.

Bonne administration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.